Previous
up
Next

Éditions Didier, 2016
FLE
Bilan compréhension écrite
adultes
1

BILAN compréhension écrite

Lisez ce texte puis répondez aux questions.

Mon immigrationpublié le 23 octobre 2015 par Walid

Plusieurs amis tunisiens restés au pays m'ont demandé le mois dernier ce qui m'avait décidé à partir pour le Québec, si j'étais heureux dans mon nouveau pays et comment je m'étais organisé pour m'expatrier. Comme je n'aime pas me répéter, voici les réponses aux questions que vous me posez régulièrement, amis, parents ou lecteurs ! Mais attention : depuis mon arrivée, les formalités ont peut-être changé donc vérifiez-les au cas où !

Je suis parti grâce à ma femme, Myriam. Elle est issue d'une famille franco-tunisienne, un peu nomade, qui a vécu entre deux pays et deux cultures. En plus, son père lui racontait souvent qu'un de ses ancêtres était parti comme colon au Canada. Ce pays l'a donc toujours fascinée. Elle me répétait souvent qu'un jour elle irait s'installer là-bas. Alors, progressivement, son rêve est devenu le mien et nous avons commencé à nous renseigner sur les formalités à suivre pour s'installer là-bas et où. Comme je parle anglais comme une vache espagnole, on a choisi la facilité et nous sommes décidés pour la ville francophone de Québec plutôt qu'une ville anglophone. Pas question pour autant de vivre dans une communauté française ou tunisienne ! On voulait surtout sympathiser avec les autochtones. ;-)

Nous sommes allés assister à une réunion informative organisée par la Délégation générale du Québec. Ils nous ont assuré qu'on y trouverait de belles perspectives d'emploi et une excellente qualité de vie. Évidemment, ce n'est pas faux, mais il faut savoir prendre un peu de recul car ils ont surtout insisté sur les points positifs. Comme partout, il y a aussi une face sombre du Québec et il ne faut trop idéaliser un pays sous peine d'être sérieusement déçu. Le plus dur, selon moi, c'est l'aspect administratif : la collecte des justificatifs est assez complexe et il faut être patient. Nous avons attendu un an avant d'avoir une convocation suite au dépôt de notre dossier. Et encore, nous avons eu de la chance car ma profession est classée « en demande » au Québec et nous avons donc bénéficié d'un traitement plus rapide de notre dossier. En revanche, Myriam a eu des difficultés à faire reconnaître son titre d'ingénieur à cause de règles imposées par l'ordre professionnel mais tout s'est résolu grâce à sa persévérance. Concernant notre intégration sociale, tout s'est passé pour le mieux : l'hospitalité québécoise n'est pas un mythe ! Aucun problème pour nous faire de nouveaux amis. Conclusion : on adore notre nouvelle vie ici. Alors quand on me demande si je compte revenir à Sousse, je réponds par la négative !

  1. a. Pourquoi Walid publie-t-il cet article ?

    • Pour annoncer une grande nouvelle à ses proches.
    • Pour apporter des renseignements aux curieux.
  2. b. Où vivent actuellement Walid et Myriam ?

    • À Sousse, en Tunisie.
    • Au Québec, au Canada.
  3. c. Quelle est l'impression générale de Walid sur le Québec ?

    • Il est déçu.
    • Il est ravi.
  4. d. Cochez les affirmations qui sont vraies.

    • Walid est certain de la validité de ses informations.
    • Myriam avait déjà voyagé au Canada avant son installation.
    • Walid et Myriam avaient tous les deux envie de partir au Canada.
    • Le choix du Québec comme destination a été motivé par la présence d'une forte communauté franco-tunisienne.
    • La réunion informative était mensongère.
    • Walid et Myriam ont découvert par eux-mêmes les points négatifs d'une expatriation au Québec.
    • Walid s'estime heureux d'avoir attendu seulement un an avant que leur dossier ne soit accepté.
    • Les compétences professionnelles de Myriam n'ont pas encore été reconnues.
    • L'image que le couple avait des Québécois s'est révélée juste.
  5. e. Trouvez dans le texte les mots ou expressions équivalentes aux définitions suivantes :

    - Qui voyage beaucoup → un

    - Une personne s'installant dans un territoire occupé par une nation hors de ses frontières → un

    - Celles ou ceux qui sont originaires du pays → les


Previous
up
Next